Recrutement  |  Mon compte

Peut-on (encore) vivre du métier d’ostéopathe en France ?

De nombreux articles de presse évoquent chaque année la difficulté que peuvent rencontrer les anciens étudiants et jeunes ostéopathes diplômés à vivre de leur nouvelle activité libérale. Il est vrai que la France demeure aujourd’hui le pays où l’on rencontre le plus de praticiens ostéopathes.

Chaque année, environ 2 000 nouveaux ostéopathes choisissent de s’installer.

Entre le poids des charges, la hausse de la concurrence sur le marché et le manque de notoriété liée à une implémentation récente, se dégager un salaire est-il devenu mission impossible ?

Tâchons de démystifier le parcours d’installation des jeunes ostéopathes et de comprendre si ces rumeurs sont réellement fondées. 

La constitution d’une patientèle régulière demande de la patience et de la persévérance

On peut être un excellent ostéopathe et un très mauvais vendeur de sa personne et de son talent… La création d’une patientèle demande beaucoup d’énergie et d’engagement les premiers temps. Si certains ostéopathes ne parviennent pas à vivre de leur activité, cela peut parfois être en raison de mauvaises techniques en “relation client”

Bien qu’il ne soit légalement pas possible de faire de la publicité pour votre activité, vous pouvez toutefois fidéliser vos premiers patients en prenant le temps d’être aux petits soins pour eux. Faire preuve d’écoute active et de compassion incitera vos patients à revenir vous consulter plus facilement !

La hausse de l’offre fait suite à celle de la demande…

Depuis de nombreuses années déjà, on observe une augmentation massive de la demande en soins ostéopathiques. La profession, largement appréciée et démocratisée à travers la population en raison des bienfaits qu’elle procure, appelle à la création de nouveaux cabinets. 

En moyenne, on estime que près des deux tiers des Français a déjà consulté un ostéopathe.*

Ainsi, l’implémentation de nouveaux ostéopathes n’est que le résultat naturel de cette demande croissante ; les praticiens répondant à un besoin réel de la population.

*source : https://www.ifop.com/wp-content/uploads/2018/03/3437-1-study_file.pdf

Comment générer des revenus rapidement en tant qu’ostéopathe récemment diplômé ?

1. Étudier son secteur d’implantation et réaliser une étude de marché

Il est indispensable de considérer avant toute installation en libéral : 

  • La démographie de la ville et du quartier ciblé afin d’être sûr que la patientèle soit au rendez-vous.
  • La concurrence (présence ou non de confrères).
  • Le montant des charges à prévoir (certains secteurs sont plus accessibles que d’autres)

Étudier son secteur d’implantation et réaliser une étude de marché est une étape souvent indispensable. Cette démarche permet de s’assurer que la population locale corresponde au profil des patients que l’ostéopathe souhaite attirer.

En outre, la détection d’une concurrence importante rendra plus difficile l’installation d’un cabinet et la création d’une clientèle.

Enfin, certains secteurs peuvent être plus coûteux en termes de loyer et de taxes. Une analyse approfondie des coûts permettra de déterminer la viabilité financière du projet et d’ajuster la stratégie (durée de la consultation, tarifs, etc.) en conséquence.

👀 Découvrez le témoignage de Hortense Jacquinet, ancienne étudiante de l’école d’ostéopathie du CEESO Paris et vivant aujourd’hui pleinement de sa passion et du métier d’ostéopathe !

2. Se spécialiser pour répondre à un besoin spécifique de la patientèle 

En se concentrant sur une niche particulière, un ostéopathe se différencie de ses concurrents et attire des patients à la recherche de soins spécialisés.

Par exemple : 

Un ostéopathe peut choisir de se spécialiser dans la prise en charge de : 

⚽Sportifs, 

🤰Femmes enceintes, 

👶Nourrissons, 

🧓Personnes âgées 

👨‍⚕️Ou encore de patients souffrant de troubles spécifiques. 

En se positionnant comme un expert dans une branche de l’ostéopathie, il est aussi possible d’augmenter ses tarifs plus rapidement, une hausse justifiable par la valeur ajoutée que représente cette expertise qui devra s’accompagner de résultats probants. 

3. Être visible via des plateformes de mise en relation entre praticiens et patients

Travailler également votre visibilité en étant présent sur une plateforme de prise de rendez-vous en ligne, comme Doctolib, Maiia ou MaBlouseBlanche…

Être visible sur ces plateformes est un excellent moyen de vous faire connaître plus vite et d’atteindre votre cible autrement que par le bouche-à-oreille ! En effet, ces plateformes offrent une vitrine numérique permettant de représenter vos services, vos tarifs et vos horaires de disponibilité. Elles offrent à vos patients le loisir de prendre facilement rendez-vous en ligne.

De plus, ces plateformes offrent des fonctionnalités pratiques telles que la gestion automatisée des rendez-vous, les rappels par SMS ou email, ainsi que la possibilité pour les patients de laisser des avis et des commentaires. 

En automatisant une partie du processus de prise de rendez-vous, vous gagnez du temps et réduisez la charge de travail liée à la gestion des plannings, ce qui permet d’être plus disponible pour les tâches à plus forte valeur.

Pas encore convaincu·e par le fait qu’il est possible de vivre de son activité d’ostéopathe ?

Accéder aux témoignages de nos anciens élèves ⬇

En résumé

  • Vivre de son activité d’ostéopathe est possible avec la bonne approche et les bonnes stratégies. La constitution d’une clientèle régulière demande du temps et une étude de marché au préalable. Si besoin, développez en parallèle vos compétences en relation client.
  • Se spécialiser dans une branche spécifique de l’ostéopathie permettra de se différencier de la concurrence et justifiera des tarifs plus élevés. 
  • Enfin, être visible sur des plateformes de prise de rendez-vous en ligne peut grandement faciliter l’accès et la constitution d’une clientèle régulière. 

🥼 Prêt·e à devenir vous aussi ostéopathe ? 

Intégrez notre formation à l’école d’ostéopathie du CEESO Paris en demandant votre brochure d’inscription !

Cher(e)s étudiant(e)s,

Si vous êtes inscrits au sein de notre établissement ou que vous vous apprêtez à l’intégrer, c’est d’une part que nous avons confiance en vos aptitudes à devenir des ostéopathes à haut niveau de compétence, mais aussi que vous avez choisi le CEESO Paris pour effectuer ce parcours professionnalisant, qui demande excellence et rigueur.

 

Suite à la parution des décrets encadrant la formation des ostéopathes et régissant les établissements d’enseignement supérieur de l’ostéopathie en France ; le CEESO Paris a conforté sa position privilégiée parmi les plus grandes écoles agréées en France par le Ministère de la Santé dès le 9 août 2007, décrets n°2014-1043 et n°2014-1505, en vigueur depuis septembre 2015.

 

Fort de plus de trente années d’expérience, le CEESO Paris est connu et reconnu en France et à l’international pour la qualité de ses formateurs, le sérieux de son enseignement et la richesse du programme pédagogique proposé.

 

Avec près de 300 étudiants répartis entre les 5 années d’études supérieures nécessaires à la formation d’un ostéopathe de haute compétence professionnelle, le CEESO Paris reste une institution à taille humaine, vous assurant un encadrement adapté au haut niveau d’exigence et d’excellence que demande le métier d’ostéopathe. Notre rigueur et notre exigence font que toutes les conditions sont mises à votre disposition pour devenir des ostéopathes de haute compétence et appréhender au mieux la prise en charge de patients.

Nous vous assurons un encadrement et un programme de qualité ; Le reste, l’essentiel est entre vos mains.

BROCHURE

Obtenez notre brochure

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Nom
E-mail
Demander à être rappelé pour plus d'informations :
RGPD
Le CEESO PARIS s'engage à ce que la collecte et le traitement de vos données effectués à partir de ce site, soient conformes au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et à la Loi Informatiques et Libertés.